Télétravailler : Retour d’expérience de l’équipe de Tranquil IT (part. 2)

par | Avr 29, 2020 | Actualités, Télétravail, Vie de l'entreprise

Comme de nombreuses entreprises, cela fait maintenant plusieurs semaines que nous avons pris des mesures pour que chacun puisse travailler de chez soi ! Dans cette logique, nous vous avions partagé, il y a de ça quelques jours, un témoignage de membres de notre équipe vis-à-vis de cette expérience. Vincent vous avait également raconté le déroulement de cette transition dans un article précédent.

Nous continuons dans cette logique de partage des « best practices » avec 2 nouveaux retours d’expériences. Je laisse ma place à Camille et Cindy, on se retrouve pour la conclusion !

Travailler de chez soi selon Camille, chargées d’affaires :

Juste avant l’annonce du confinement :

Avec les différentes rumeurs, un vent de panique est très vite arrivé sur notre conversation whatsapp : Le confinement allait être annoncé. Chez Tranquil IT, on ne fait jamais de télétravail, ce qui explique notre inquiétude. La seule exception revient aux astreintes du samedi matin pour la partie Tech’. Du coup : Réunion d’urgence le lundi matin, juste assez de temps pour prendre le matériel au bureau et organiser le télétravail à vitesse grand V.

Avatar Camille Fargues

Comment je vis cette période de télétravail ?

La première question que je me suis posée, c’est où me confiner. Je n’ai pas de wifi chez moi et je doute que ma connexion 4G soit assez rapide pour le VPN. Pire encore, ce que je préfère dans mon travail, c’est la relation que j’ai avec mes collègues. J’apprécie notamment la rapidité de la circulation de l’information, liée au fait qu’on soit organisés en Open Space. Habituellement, j’ai juste à me lever de ma chaise pour obtenir les informations dont j’ai besoin. Avec le confinement, j’ai beau me lever de ma chaise, tout ce que je vois de chez moi c’est ma télévision (éteinte pendant les heures de boulot, évidemment). La solution : Partir à Saint-Nazaire, chez ma sœur, pour :

  1. Avoir du wifi (D’ailleurs, c’est un débat rigolo mais on dit bien le wifi).
  2. Pouvoir parler à quelqu’un pendant le confinement (à nouveau, c’est plus rigolo).

Résultat : Me voilà installée avec mes trois écrans dans la cuisine de ma sœur, qui a un peu paniqué quand elle m’a vu débarquer avec tout le matériel. Elle profite de tous mes appels et en apprend un peu plus sur mon travail, ce qui est plutôt agréable. Parce qu’au final, le télétravail nous impacte autant que les personnes qui le subissent malgré elles ! Ma sœur connaît maintenant presque tout de WAPT, elle connaît mes collègues grâce à nos échanges sur Mumble et vit tout ce que j’avais pu lui raconter sur mon travail en même temps que moi.

Les avantages de travailler de chez soi pour Tranquil IT ?

Techniquement, tout fonctionne. L’équipe technique a fait du très bon boulot. Tout le monde travaille bien et la distance n’a pas réussi à venir à bout de notre dynamique habituelle. Cette période apporte de nouvelles perspectives à Tranquil IT, on sait que le télétravail est envisageable. Il nous a poussé à mettre en place des solutions qui n’étaient pas envisagées avant le Covid19, ou qui étaient dans les cartons mais pas mises en œuvre, par manque de temps. L’exemple typique, c’est qu’aujourd’hui on est capables de faire des formations WAPT et Samba AD à distance, ce qui est un bon point pour notre empreinte carbone !

D’un point de vue général : Un bel élan de solidarité

De ce que j’ai pu observer dans le vivier de l’informatique en France, j’ai constaté que beaucoup d’actions solidaires ont été faites en très peu de temps. Beaucoup d’entreprises ont fait un geste pour aider les différentes organisations à mettre en place le télétravail, en offrant des solutions ou des conseils gratuits. Sur Linkedin, tout le monde partage ses conseils informatiques. Sur les forums, les threads d’entraide ne manquent pas, et ce dans la plus grande bienveillance pour couronner le tout. C’est agréable de retrouver un peu partout sur les réseaux les mêmes valeurs que nous soutenons chez Tranquil IT, à savoir l’entraide entre adminsys et la bienveillance.

Naturellement, nous avons mis à disposition gratuitement WAPT Enterprise pour tous ceux qui auraient besoin de déployer rapidement des logiciels et des configurations sur les postes en télétravail. Cette décision a été prise très rapidement, elle fait même écho à l’origine de WAPT.

Au final, cette période particulière nous a permis à tous de nous rendre compte qu’on a tous une capacité d’adaptation indispensable dans ce genre de situation. J’espère comme tout le monde cependant que nous pourrons retrouver rapidement notre quotidien à la maison, nos amis au bar et nos collègues au bureau !

Travailler de chez soi selon Cindy, chargée administrative :

Avatar Cindy Gerardeaux

Pourquoi choisir le télétravail à temps partiel ?

En tant que chargée administrative, j’accompagne les dirigeants de Tranquil IT dans la prise des décisions financières et RH concernant l’entreprise. Avec les mesures gouvernementales, il a donc fallu réagir vite et bien. Dans la prise de décision, nous avons mis un point d’honneur à préserver la sécurité des salariés tout en pérennisant l’activité de TRANQUIL IT. Nous avons également un rôle d’assistance auprès de nos clients. C’est pour toutes ces raisons que nous avons opté pour le télétravail à temps partiel.

Travaillez de chez soi : Mon ressenti

Au départ, je redoutais légèrement le télétravail. En effet, nous n’avions jamais pratiqué ce type d’organisation chez Tranquil IT. Était-il vraiment possible de recréer mon environnement de travail à mon domicile ?

Avec l’aide de nos Adminsys et de WAPT, l’installation est devenue un jeu d’enfants. Aujourd’hui, j’ai la chance de travailler dans des conditions optimales. Avec le confinement, il est important de maintenir le lien social avec ses proches, ses amis, mais également avec ses collègues de travail. Nous utilisons donc Mumble, une application de communication libre, qui nous permet de discuter à travers des salons virtuels comme bon nous semble.

Je peux donc régulièrement faire des points RH avec chaque collaborateur afin de m’assurer du bien-être de chacun. De nouvelles tâches, et non des moindres, m’attendent d’ailleurs. Je vais devoir adapter les bonnes pratiques juridiques et sociales autour du télétravail et du chômage partiel. Notamment pour élaborer les paies de mars avec toutes les incidences que génère cette nouvelle organisation. Finalement, avec le télétravail, on continue d’apprendre !

Avec ces 4 retours d’expérience, je n’ai plus grand chose à ajouter. La conclusion tombe donc à pic ! Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter un bon confinement, en espérant que nous avons pu être d’une quelconque utilité ! À très bientôt, au détour d’un article ou en présentiel (avec 1 mètre de distance, bien entendu).