Sortie de WAPT 1.7 : Contrôlez les mises à jour Windows !

par Fév 8, 2019WAPT0 commentaires

Après plusieurs mois de développement et de tests nous sommes fiers de pouvoir sortir la version 1.7 de WAPT. Nous avions à cœur de fournir une version répondant à un maximum de besoins alors nous avons profité de la 1.7 pour intégrer des fonctionnalités inédites et très demandées.

Comme vous l’avez peut-être vu sur Twitter et LinkedIn, WAPT Enterprise bénéficie de nombreux changements visant à simplifier la gestion de votre parc informatique. Au menu de cette version 1.7 :

Windows Update : Gérer les mises à jour des OS Windows

La grosse nouveauté de cette version 1.7, c’est la gestion des Windows Update depuis la console WAPT Enterprise. Vous pouvez enfin maîtriser les mises à jour de votre parc Windows, le temps des mises à jour intempestives est révolu. De plus, si vous possédez des dépôts secondaires, cela vous permet de limiter l’utilisation de la bande passante lors de l’exécution de ces mises à jour.

Alors si vous ne possédez pas de solution pour gérer les mises à jour de vos OS Windows ou si la solution WSUS ne vous convient pas complètement, c’est l’occasion de découvrir WAPT et de reprendre le contrôle sur votre parc en quelques clics.

Pourquoi utiliser WAPT pour réaliser les Windows Update ?

Avec WAPT Enterprise 1.7, vous choisissez les conditions de déploiement de vos mises à jour Windows. Les nombreuses possibilités de filtrage (déploiement par groupe AD par exemple) qu’intègre WAPT 1.7 vous donneront un contrôle total pour appliquer ou non ces updates. Une fois votre liste de mises à jour établie, vous pouvez la tester sur quelques postes puis la déployer sur l’ensemble du parc une fois les mises à jour validées. De plus, si une ou plusieurs mises à jour posent problème sur votre parc, vous pouvez alors décider de ne pas les déployer.

En utilisant WAPT pour effectuer les Windows Update, vous évitez l’achat de licences Windows serveur. De plus, WAPT s’appuie sur une méthode officielle de Windows pour les mises à jour. On vous explique ça un peu plus en détail juste en dessous !

Comment fonctionnent les Windows Update via WAPT ?

Le fonctionnement de WAPT WUA est basé sur l’API de « Windows Update Agent« . Vous pouvez trouvez plus d’informations sur l’API « Windows Update Agent » dans la documentation de Microsoft.

Une fois par jour, le serveur WAPT télécharge un fichier « wsuscn2.cab » (sauf s’il n’a pas changé depuis le dernier téléchargement) depuis le serveur Microsoft. Ce fichier permet à l’agent de mise à jour Windows de vérifier si des mises à jour sont nécessaires sur la machine. Régulièrement, la machine analyse les mises à jour disponibles avec ce fichier et transmet la liste au serveur WAPT. Si une mise à jour est en attente sur la machine et qu’elle n’est pas présente sur le serveur WAPT, alors le serveur WAPT va la télécharger. Ainsi l’intégration de la gestion des Windows Update depuis la console WAPT vous permet de ne télécharger que les mises à jour nécessaires et voulues sur votre parc.

Si vous souhaitez configurer WAPTWUA sur l’agent WAPT ou que vous souhaitez plus d’informations sur le fonctionnement des Windows Update, vous pouvez consulter la documentation WAPT !

Amélioration du self-service : Donnez à l’utilisateur l’autorisation d’installer des logiciels

Cette version de WAPT bénéficie également d’une amélioration de la fonctionnalité du Self-Service, notamment pour simplifier l’expérience de l’utilisateur final (collaborateurs ou clients). Avec cette nouvelle version, vous pouvez filtrer les programmes et logiciels que l’utilisateur final peut voir dans le self-service (actuellement en interface web).

Donnez de la liberté à vos utilisateurs sans compromettre votre parc

Jusqu’à présent, l’utilisateur avait accès à l’ensemble de la bibliothèque de logiciels de l’organisation en utilisant le self-service. Désormais, vous serez en mesure de filtrer les logiciels affichés en fonction des groupes AD (les différents services d’une organisation par exemple) et utilisateurs que vous avez définis sur votre réseau.

L’un des avantages de cette évolution est que vos utilisateurs ne chercheront plus à installer (ou vous faire installer) des logiciels qu’ils ne doivent pas utiliser. Ce n’est cependant pas le seul avantage de cette nouveauté pour la gestion de votre parc.

En filtrant les logiciels et programmes visibles par l’utilisateur final, vous pouvez lui donner l’autorisation de n’installer que certains paquets logiciels. Vous pouvez laisser vos utilisateurs installer par eux même des logiciels vérifiés et identifiés comme sécurisés. Par conséquent, vous économisez du temps, gagnez en flexibilité quant à la gestion des droits de vos utilisateurs et filtrez avec plus de précision le déploiement d’applications sur votre parc.

Mise à jour du 10/07/2019 : Nous avons entièrement repensé le design du Self Service WAPT pour qu’il soit plaisant et intuitif pour ses utilisateurs. L’administration du WAPT Self Service se fait toujours aussi simplement depuis la console WAPT. Cette mise à jour « Design » est disponible pour les versions Community comme Enterprise. 

Reporting : Profitez de l’intégration d’un requêteur SQL

La simplification du reporting de votre parc informatique est au cœur du développement de cette version et nous avons cherché à vous faire bénéficier d’un rapport complet depuis la console WAPT. L’intégration d’un requêteur SQL à WAPT 1.7 a pour objectif de faciliter le reporting de vos déploiements.

Ainsi, vous bénéficierez de nombreuses requêtes pré-enregistrées et directement exploitables pour surveiller votre parc ainsi que vos déploiements. Vous restez tout de même les mieux placés pour déterminer les informations dont vous avez besoin dans votre rapport. C’est pour ça que vous aurez également la possibilité de créer vos propres requêtes SQL pour personnaliser votre reporting avec WAPT Enterprise 1.7 !

Comment fonctionnent les requêtes dans WAPT ?

La gestion des requêtes depuis la console WAPT offre de nombreux avantages à la fonction de reporting de cette version 1.7. Vous pouvez créer, tester, dupliquer, éditer, exporter ou supprimer vos propres requêtes. Les requêtes sont sauvegardées dans la base de données « PostgreSQL WAPT ».

Souvent, le plus gros problème lors de la recherche d’un logiciel est que ce dernier peut avoir plusieurs noms et différentes clés de désinstallation selon sa version. La version 1.7 de WAPT permet de résoudre ce problème grâce à la normalisation des noms de logiciels. Cette fonctionnalité se trouve dans le menu outils de la console, il ne vous reste plus qu’à sélectionner les différentes versions de votre programme et à attribuer un nom normalisé à votre sélection pour simplifier la gestion de votre parc. À nouveau, vous pouvez consulter notre documentation pour plus d’informations !

Les nouveautés de WAPT 1.7 Community

La version Community profite de nombreuses corrections de bugs avec cette nouvelle version, notamment pour renforcer la sécurité du logiciel. La nouvelle version de la Community bénéficie également de nouvelles fonctionnalités, vous trouverez plus d’informations dans le changelog officiel :

  • Vous pouvez créer des plugins depuis la console et donc effectuer des commandes avec des applications externes
  • Il est possible de filtrer les paquets logiciels en fonction de leurs architectures ou de leurs langues (dans le dépôt privé lors de l’import)
  • Lors de l’import, vous pouvez choisir la maturité par défaut du paquet
  • WAPT intègre Veyon à la console (logiciel de prise en main à distance pour l’éducation)

Intéressé par la version 1.7 de WAPT Community ?